SYNDICAT MIXTE DES BASSINS VERSANTS DU RÉART, DE SES AFFLUENTS ET DE L’ÉTANG DE CANET SAINT-NAZAIRE
Vous êtes iciAccueil>Actualités>Une pollution intentionnelle aux pesticides sur la Canterrane
lundi, 05 août 2019 13:59

Une pollution intentionnelle aux pesticides sur la Canterrane

Une pollution intentionnelle a été découverte en avril à Trouillas dans la Canterrane : des bidons de pesticides ont été déversés dans une mare du lit du cours d’eau. Il s’agit d’un acte grave : la qualité des eaux constitue en effet un enjeu majeur pour la biodiversité et la qualité de vie du territoire. La Canterrane alimente notamment l’étang de Canet, via le Réart. Les eaux souterraines permettent l’alimentation en eau potable des populations et il y a donc également un fort enjeu sanitaire. 

Dès la pollution constatée, les services de la mairie alertés par un promeneur, ont averti la cellule anti-pollution des pompiers qui a ordonné la sécurisation du site et l’évacuation des déchets. Le SMBVR a pris à sa charge la dépollution : pompage des eaux polluées et 2 curages successifs des sédiments souillés, pour un montant total de 13 000 €. Les résultats des analyses après le 1er curage étaient encore très alarmistes avec plus d’une douzaine de molécules chimiques retrouvées (Diuron, Glyphosate, Tebuconazole, Imidachlopride...), dont certaines en très grosses quantités et d’autres déjà interdites de commercialisation depuis de nombreuses années. La concentration totale (3 743 µg/l) est énorme comparée au seuil de déclassement d’une mauvaise qualité de l’eau (5µg/l pour les cours d’eau et 0,1 µg/l pour les eaux souterraines). 

Après la réalisation de ces mesures d’urgence, les collectivités et services de l’Etat poursuivent leur travail collectif pour assurer le suivi de cette pollution dans le temps et en limiter les impacts environnementaux et sanitaires. Par ailleurs, la commune de Trouillas, le SMBVR puis le Syndicat des Nappes de la Plaine du Roussillon ont porté plainte à la gendarmerie pour pollution environnementale.