SYNDICAT MIXTE DES BASSINS VERSANTS DU RÉART, DE SES AFFLUENTS ET DE L’ÉTANG DE CANET SAINT-NAZAIRE

La qualité des eaux

Un enjeu majeur

Pour qu’un écosystème aquatique puisse se développer de façon équilibrée, il faut que la qualité de l’eau soit bonne. Dans le cas contraire, lorsque les qualités naturelles de l’eau sont dégradées et l’écosystème aquatique perturbé, on parle de pollution de l’eau.

La qualité de l’eau dépend donc de la présence de polluants et de leur quantité. Les hommes ont beaucoup d’influence sur ces facteurs, car ils rejettent leurs déchets dans l’eau et ajoutent toutes sortes de substances chimiques et de polluants qui ne sont pas présents naturellement.
Un réseau de stations permet de mesurer régulièrement la qualité de l’eau dans les cours d'eau. Ces mesures montrent des niveaux de pollution élevés en pesticides par exemple et une eutrophisation liée à la présence de nitrates et phosphates.

Les polluants qui transitent par les 4 rivières finissent par s’accumuler dans l’étang qui est le réceptacle où se concentrent toutes les eaux. Ainsi les niveaux de contamination chimique (pesticides) et métallique (cuivre) sont très importants dans l’Etang de Canet-St-Nazaire.

anguille.jpg

 La pollution de l’eau entraine la perturbation de tout l’écosystème aquatique.

Des recherches menées par  l’Université de Perpignan ont démontré par exemple que les anguilles de Canet présentent un taux élevé de cuivre dans leur chair.

    

 

C’est donc en agissant dès l’amont et sur tout le territoire du bassin versant que l’on pourra diminuer la pollution des cours d’eau et donc au final de l’étang.

 

Une responsabilité partagée

Limiter les pollutions c’est agir sur :

  • Les rejets de substances dangereuses dans les rivières…et dans les éviers !
  • Le traitement des eaux usées (stations d’épuration performantes, fosses septiques aux normes…)
  • La rétention des eaux pluviales urbaines chargées en polluants
  • L’utilisation de lessives détergentes biodégradables moins agressives, éviter les adoucissants
  • Les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement (réduire les traitements chimiques à proximité d’un cours d’eau, les rejets de fertilisants sans traitement préalable…)
  • L’entretien des espaces verts sans pesticides (sur le bassin versant Alénya est la 1ère commune des P.O à avoir engagé une démarche « Ma ville sans pesticides »)
  • Les pratiques des jardiniers amateurs sans engrais chimiques et sans pesticides (méthodes bio au potager, respect des saisons, choix des variétés…)
pollution-eau
 
Economiser l’eau : une mesure phare pour s’adapter au changement climatique
 
Le changement climatique actuel engendre moins de pluviométrie et donc moins de ressource en eau disponible. C’est pour ces raisons qu’il est important de ne pas gaspiller et de réduire les consommations en eau. Tout le monde peut agir dans son quotidien pour économiser l’eau sans perte de confort (entreprises, particuliers, agriculteurs, collectivités).
Pour plus d’informations : http://www.jeconomiseleau.org
 
  
Sur notre bassin versant, l’eau distribuée au robinet n’est pas pompée dans les rivières mais provient exclusivement des forages en nappe profonde. Ces eaux souterraines sont aujourd’hui de bonne qualité, mais sur certaines communes du bassin versant des traces de pesticides sont présentes (sans dépasser les normes de qualité). Sur ces territoires, les acteurs se sont engagés dans des programmes de reconquête de la qualité des captages d’eau potable.
Pour plus d’informations sur les eaux souterraines : http://www.nappes-roussillon.fr
Pour connaitre la qualité de l’eau potable de ma commune : http://www.sante.gouv.fr/qualite-de-l-eau-potable
 
 
 
Media